antopiko

Présentations des Vttistes et surtout de leurs vélos :-p
Forum Géolocalisation des Membres

Modérateur : jerome

Avatar de l’utilisateur
jerome
Modérateur
Modérateur
Messages : 7797
Inscription : mer. 10 oct. 2012 15:28
VTT : lapierre pro race 400
Localisation : mi chemin du GR131 ( toulon sur arroux )
Contact :

Re: antopiko

Messagepar jerome » lun. 5 sept. 2016 21:38

Antopiko a écrit :
Antopiko a écrit :
jerome a écrit :Un vrai plaisir cette lecture

Jean-Christophe ( le gars du blog dont je parle, pas ze only one JC) a des centaines de lecteurs.
Moi, j'en ai qu'un qu'une demi-douzaine.
Mais c'est Jérôme la crème des gars-sympas-quoi-font-du-vélo. ;)


:D
Ce n'est pas le résultat qui te donne du plaisir, c'est le plaisir qui donne le résultat .
( The DIEu of the boss oldschool : Edgar Grospiron 2016 )

if in doubt flat out !

STRAVA : http://www.strava.com/athletes/3879531? ... ce=top-nav
Avatar de l’utilisateur
Le jurassien
Grand Gourou
Grand Gourou
Messages : 4020
Inscription : mar. 30 oct. 2012 11:50
VTT : Scott Genius 720 (2013)

Re: antopiko

Messagepar Le jurassien » mar. 6 sept. 2016 06:20

J'adore! Un récit excellent !
Faut trop qu'on te trouve un scénario pour faire un livre!
Genre les aventures d'un guss comme dans Into the Wild mais en vélo.
En tout merci ça m'a rendu le pti dej plus sympa :D
Go hard or Go home!!
Antoine21
Grand Gourou
Grand Gourou
Messages : 1875
Inscription : sam. 5 avr. 2014 20:21
VTT : giant xtc
Localisation : Longecourt en plaine (21)

Re: antopiko

Messagepar Antoine21 » mar. 6 sept. 2016 09:01

Toujours un plaisir le lire les aventures de msieur Piko ! Et en plus ça donne envi :D
"C'est pas une épreuve de tous les jours,c'est pas une kermesse.'' J.G
Antopiko
Membre assidu
Membre assidu
Messages : 918
Inscription : dim. 14 déc. 2014 16:15
VTT : look

Re: antopiko

Messagepar Antopiko » mar. 6 sept. 2016 21:40

alors la suite ;)

2.
Allez, deuxième ascension : le col de la biche est tapi derrière le grand Colombier à qui vont les honneurs, le Tour, les passages télé et une signalétique DDE au top. Le col de la biche, lui, walou : seul l’indique un panneau à sa base au croisement de la grande route où il y a une épicerie-bar-tabac. Avant, démerde-toi. C’est injuste : avec 9% sur 10,5 km, c’est mathématiquement la plus dure des 6 montées. Voilà, le grand Colombier a une grande gueule et des guiboles musclées, mais la biche est mieux. Cherche pas, ça s’appelle la grâce. Et c’est pas que chiffré : plus de virages, plus de points de vue, plus de plaisir ; même le nom est mieux, et pis le soleil arrive enfin : the sun of the biche. Le sommet-panneau n’est pas en haut, à la grande croix-piercing, mais après une descente et un coup de cul. Le truc est passé crème : je suis dans les temps, pas encore trop chaud, j’en ai pas encore marre, je me demande pas encore ce que je fous là, à 43 ans, avec ma panoplie de cycliste, à faire des montées et des descentes pour aller nulle part. Et surtout les peurs qui me tenaillaient depuis la soirée sont parties avec la nuit : peur de tomber en descente, de glisser dans les graviers, de voir décaniller une roue parce que je n’aurais pas serré un serrage, peur de clamser en montée (être passé au Ventoux devant la stèle de Simpson m’ a fichu un coup. Surtout qu’il y’a avait un gars dans la montée avec le maillot Peugeot à damier et j’ai pensé : il est pas superstitieux celui-là dis-donc. Et j’ai pensé aussi, du coup : ah merde, je le deviens.)

3.
Donc je suis vivant au pied de (la) biche et c’est cool. J’arrive à Lochieu, ça remonte vers le Grand Colombier. Faut descendre 2 km de faux-plat pour atteindre Champagne, je coupe et remonte après la fontaine : erreur con, ce sont les kilomètres qui me priveront de défi bugiste. L’attaque de la pente par Lochieu est moins raide, mais ça reste des pourcentages costauds. 13 kilomètres avec deux replats, et les 4 derniers communs avec la montée par Artemare, que j’ai faite trois heures auparavant. Le truc spécial, là, c’est que la route du Tour est passée par là, et comme je commence à piocher sévère le regard au ras du bitume, ça me fait de la lecture : des coeurs pour Nice, un apéro gratis au camping-car de Mimile, des slogans anglais pour Yates, un « bonne retraite Gégé, et surtout casse-toi »…
Sommet, troisième photo-panneau du jour, j’expédie ça n’importe comment, ça devient absurde. Surtout que le panorama sur les Alpes et le lac est magnifique. Descente sur Culoz, ravito d’une barre à la banane.

4.
La montée de Culoz, la quatrième du programme, est la plus pittoresque du GC, pas forcément la plus dure malgré deux gros passages à 12%. Il y’a des lacets resserrés dans les éperons rocheux dans la première partie, et des replats qui font du bien dans la seconde. Ça reste dur : 18 km à 8,5 % de moyenne.
Arrivé au sommet, il est midi, je bazarde la photopanno, je ne prends plus mon KWAY vu que la chaleur est maintenant à crever et je descends vers Lochieu. Je laisse tomber Champagne (oui oui, fallait pas) et j’enchaîne par la biche, deuxième versant. Plus court, 9 km au lieu de 11, à peine moins pentu, je me suis dit que ça devrait passer.

5.
Ben non, ça passe pas. Je suis scotché sous le cagnard. Moins de lacets que de l’autre côté, un revêtement granuleux, des à-coups fantastiques, j’en peux plus, plus de gaz, plus d’essence, plus rien. Pas d’hypo, je me gave de banane depuis le début, mais les jambes un peu molles. Une sorte de trou d’air. Sommet, photo n’importe nawak, descente par la montée qui m’avait enjoué le matin, arrêt au bar tabac épicerie. Le temps de mettre mon passe-montagne, un smith dans chaque main, j’ouvre du pied la porte de l’échoppe et pointe mes flingues sur tout ce qui vit : du sucre, des bonbecs et du coca, c’est un holdup. La caissière obtempère, je file manger mon butin à l’ombre du calvaire du carrefour, sur le trottoir. Une famille en habit de randonneur passe à côté, me regarde du coin de l’oeil, hésite à laisser tomber une pièce, mais le père, quel radin, s’est ravisé et ils repartent, l’air de rien.
J’en pouvais plus.
Et je suis d'un coup requinqué. Plus qu’une montée, par Anglefort.

6.
Anglefort, y a rien de pire, finalement : 15 km, 8%, des coup de culs de fou, des lignes droites tirées comme des rails de coco. Je suis au ralenti. Moins de fatigue cependant au fur et à mesure que j’atteins le sommet. Parce qu’après, plus que la descente et zou vers la gare de Culoz. J’en ai plus rien à foutre des photos de panneau. Je hais les photos de panneau.
J’attrape mon train de justesse.
Dans le compartiment à vélo, deux cyclotes me disent qu’elles m’ont vu ce matin. Elles me demandent si c’était une bonne journée, et qu’est ce que j'ai fait après le Grand Colombier, si j’ai fait un tour du lac. Je leur dis que non, que je suis resté dans le coin. Que j’ai fait le défi Bugiste. Elle me demandent c’est quoi, une rando gourmande ?


Épilogue

Voilà. Avec le Bugey, c’est la fin d’un bel été : 25 hors catégorie, des centaines de kilomètres, des tonnes de tarte aux myrtilles, des hectolitres pris aux robinets des cimetières et aux fontaines « non potables ». On m’a traité de feignasse et d’autiste, un type que j’ai retardé de dix secondes m’a balancé « enculé » par la fenêtre de sa voiture, j’ai eu droit à un « vas-y poupou » qui ne m’a pas rassuré sur l’âge qu’on me donne, on m’a trouvé courageux dans un snack bar à la station de Valberg, on m’a lancé du « l’ami » au sommet du Ventoux quand je faisais comme un con la queue pour la photo au panneau et que le type m’est passé devant parce qu’il devait vite retourner « SUR » Malaucène,. J’ai lancé en dépassant les copains des bonjours à la volée, certains ont été sans retour. On m’a demandé deux fois mon développement sans que je sache répondre. Un norvégien m’a souri en me montrant mon maillot ODLO, made in Norway, et sur le coup j’ai rien compris. On m’a félicité, on m’a dit que ma liberté avait fait rêver. On m’a dit qu’il était temps de rentrer enfin.
C’était un bel été.
"Monter, grimper…mais se hisser ? Oh ! Combien c’est difficile ". René Char
Avatar de l’utilisateur
giyere
Membre assidu
Membre assidu
Messages : 650
Inscription : mar. 11 sept. 2012 22:25
VTT : VTT? VTF:Vélo à Tout Faire

Re: antopiko

Messagepar giyere » mar. 6 sept. 2016 21:57

Autant pour l'aventure que pour l'écriture: :s17: :s17: :s17:
Antopiko
Membre assidu
Membre assidu
Messages : 918
Inscription : dim. 14 déc. 2014 16:15
VTT : look

Re: antopiko

Messagepar Antopiko » mar. 6 sept. 2016 21:58

giyere a écrit :Autant pour l'aventure que pour l'écriture: :s17: :s17: :s17:

merci bien :)
"Monter, grimper…mais se hisser ? Oh ! Combien c’est difficile ". René Char
Avatar de l’utilisateur
jerome
Modérateur
Modérateur
Messages : 7797
Inscription : mer. 10 oct. 2012 15:28
VTT : lapierre pro race 400
Localisation : mi chemin du GR131 ( toulon sur arroux )
Contact :

Re: antopiko

Messagepar jerome » mar. 6 sept. 2016 22:01

BRAVO !!!!!

" pied de biche " :lol:
" sun of the bitch " :lol:
etc , etc ...

etc !!! super été , super défis !! 25 fucking de put1 de HC !!!!!!! RESPECT !!! et le plus souvent seul en plus ....
que dire de plus ...
merci , merci, pour tes défis qui donnent envie , merci pour tes CR qui nous les font vivre ... voila , merci , c'est tout !


PS : du coup ça a fini comment avec les deux nanas ?
Ce n'est pas le résultat qui te donne du plaisir, c'est le plaisir qui donne le résultat .
( The DIEu of the boss oldschool : Edgar Grospiron 2016 )

if in doubt flat out !

STRAVA : http://www.strava.com/athletes/3879531? ... ce=top-nav
Antopiko
Membre assidu
Membre assidu
Messages : 918
Inscription : dim. 14 déc. 2014 16:15
VTT : look

Re: antopiko

Messagepar Antopiko » mar. 6 sept. 2016 22:11

jerome a écrit :BRAVO !!!!!

" pied de biche " :lol:
" sun of the bitch " :lol:
etc , etc ...

etc !!! super été , super défis !! 25 fucking de put1 de HC !!!!!!! RESPECT !!! et le plus souvent seul en plus ....
que dire de plus ...
merci , merci, pour tes défis qui donnent envie , merci pour tes CR qui nous les font vivre ... voila , merci , c'est tout !


PS : du coup ça a fini comment avec les deux nanas ?


Eh ben... c'est émouvant cet élan d' enthousiasme, monsieur, merci ;)

c'est la partie public du fofo
"Monter, grimper…mais se hisser ? Oh ! Combien c’est difficile ". René Char
Avatar de l’utilisateur
Le jurassien
Grand Gourou
Grand Gourou
Messages : 4020
Inscription : mar. 30 oct. 2012 11:50
VTT : Scott Genius 720 (2013)

Re: antopiko

Messagepar Le jurassien » mer. 7 sept. 2016 06:28

:s17: :s17: :s17: :s20: trop beau!! L'épilogue m'a presque fait verser une larme devant mes tartines !
T'as vraiment carburé cet été et c'est impressionnant de voir ton endurance, chapeau et respect ! ! !
Go hard or Go home!!
Avatar de l’utilisateur
jerome
Modérateur
Modérateur
Messages : 7797
Inscription : mer. 10 oct. 2012 15:28
VTT : lapierre pro race 400
Localisation : mi chemin du GR131 ( toulon sur arroux )
Contact :

Re: antopiko

Messagepar jerome » mer. 7 sept. 2016 09:52

impatient d'être en Décembre pour avoir le CR de l'année :D
Ce n'est pas le résultat qui te donne du plaisir, c'est le plaisir qui donne le résultat .
( The DIEu of the boss oldschool : Edgar Grospiron 2016 )

if in doubt flat out !

STRAVA : http://www.strava.com/athletes/3879531? ... ce=top-nav

Revenir vers « Les Membres du forum »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité